Montpellier mérite un plan d’urgence pour mieux se déplacer

URGENCE POUR LES PIÉTONS – 50 MILLIONS € EN 6 ANS

• Réseau continu de liaisons piétonnes entre quartiers, écoles, et équipements
• Élargissement des trottoirs, plan d’enlèvement des obstacles (poteaux, containers…)
• Simplification des traversées de carrefour (trajets biscornus, bordures,
phases de feux)
• Piétonisation des entrées-sorties d’écoles

URGENCE POUR LES VÉLOS – 100 MILLIONS € EN 6 ANS

• Réseau complet et continu d’itinéraires cyclables (y c. trottinettes) protégés
des voitures dans Montpellier et entre les villes de la métropole
• Parkings à vélos sécurisés dans les grands équipements (gares, stades, écoles…)
• Locations vélos et VAE longue durée, stations-service vélos

URGENCE POUR LES BUS ET LES TRAMS – 15 MILLIONS € PAR AN

• Des bus en plus le le soir jusqu’à minuit, et le week-end – arrêt à la demande le soir.
• Création d’un réseau express de bus à haut niveau de service (BHNS).
• Remplacement des bus gaz ou diesel par des bus électriques ou à hydrogène.
• Mise en service de la ligne 5 en 2022 au lieu de 2025

DES TARIFS TAM ADAPTÉS AUX REVENUS DE CHACUN.E

La tarification au quotient familial permettra d’étendre la gratuité et les réductions aux familles et aux étudiant.e.s.

STOP AUX NOUVELLES AUTOROUTES

Elles ne changent rien aux embouteillages, et l’argent économisé financera les plans d’urgence pour se déplacer autrement qu’en voiture.

POUR UN ESPACE PUBLIC APAISÉ
Ces mesures prendront tout leur sens dans une ville aux rues résidentielles apaisées où le 30 km/h sera la règle, une ville où le 50 km/h sera réservé aux axes de transit entre quartiers et communes.

Télécharger le tract

Gare Montpellier Sud de France

Rendre la Gare Sud de France utilisable

La gare Sud de France a été « conçue comme une punition pour ceux qui n’ont pas de voiture ». Elle relève d’une vision périmée des mobilités !

Il ne s’agira pas pour autant de la détruire, mais de la rendre utilisable et fonctionnelle une ligne de bus directe pour relier les deux gares de Montpellier en 20 minutes. A la clef, une économie de 40 millions d’euros par rapport à l’extension de la ligne de tram 1 !

Marc Le Tourneur, ancien directeur de la TAM soutient Clothilde Ollier

Rassemblement des Ecologistes et de la Gauche à Montpellier

Fermer le menu